SimPlementLe service de presse autrement.
Portrait de Gaëlle Laurier
Rêvant de devenir écrivain ou archéologue, c’est dans l’informatique qu’atterrit finalement Gaëlle Laurier. Des histoires plein la tête qu’il lui faudrait coucher sur papier (ou sur écran pour être exact), ce qui prit un peu de temps. Amatrice de jeux de rôles, ceux-ci l’inspirant, elle débuta par quelques nouvelles aux accents romantiques ainsi que des fanfictions qui ne seront que peu dévoilées au public.

C’est plus récemment que la plume (enfin, le clavier) vint à lui chatouiller plus définitivement les doigts. Lorsqu’elle vient à tomber sur diverses plates-formes d’écriture, dont Fyctia puis Wattpad.

Un premier court roman La muse de Callidromos connait un sympathique succès auprès des lecteurs wattpaddiens, suivit par une romance d’aventures située au dix-septième siècle, Journal d’un espion marquant un penchant flagrant pour ce type de fictions historiques et romantiques, mais pas uniquement. Du fantastique à la science-fiction en passant par plus contemporain, Gaëlle Laurier s’essaie un peu à tous les genres selon les inspirations.
Ligne éditoriale : #ROMANCE-CONTEMPORAINE#ROMANCE-HISTORIQUE#ROMANCE#ROMANCEFANTASY
Inscrit.e le 16 mai 2017 En ligne le 17 sept. 2018 à 15h27