Couverture de Pérégrine I – La merlette par Françoise CORIAT
ISBN : 979-1-020337-34-4 {bnf502 pagesTout publicPhysique 21 sept. 2021
Les enfants ne connaissent seulement qu’un aspect et une époque de la vie de leurs parents et ne peuvent juger que de leur capacité à fonctionner en tant que nourriciers. Ce qui, dans la vie des parents, les a précédés, demeure pour leurs enfants un mystère, de sorte que leur jugement demeure égocentrique, ignorant, et donc injuste.
Ce que l’auteure connaît de l’enfance et de la jeunesse de ses parents lui a permis de faire la paix avec eux. Elle écrit ces mémoires pour que ses enfants la connaissent mieux : elle est dépositaire de tant de souvenirs, hantée par tant de voix et de visages qui ne veulent pas disparaître… Il ne s’agit pas d’une évocation plus ou moins idéalisée : sa jeunesse n’était pas « le bon temps » et elle n’éprouve aucun regret.


Née à Gibraltar en 1941 alors qu’elle était en route pour l’Angleterre où elle a vécu jusqu’à l’âge de quatre ans, Françoise Coriat effectua sa scolarité et ses études universitaires à Paris, dans différents domaines : peinture, sculpture, littérature, histoire de l’art. Après un premier séjour marquant cinq années plus tôt, elle partit vivre en Israël en 1967, à la suite de la guerre des Six jours, où elle travailla comme décoratrice de théâtre, costumière, marionnettiste et traductrice, et anime des ateliers d’art du théâtre à l’Université hébraïque de Jérusalem. Elle est mère et grand-mère, et aime raconter ses souvenirs que les jeunes aiment bien écouter.
Publié le 21 juil. 2021 à 9h29