SimPlement Le service de presse autrement.À proposSe connecterS'inscrire
MENU
Couverture de Tout ne peut pas être une fugue par Bernie Calling
Après quatorze disparitions, un directeur fait appel à Edwardo Gonzales, policier Espagnol dans une section spéciale, afin d'élucider ce grave problème avant qu'on ne ferme son établissement.

À trente ans, Edwardo ne peut plus passer pour un étudiant. Seulement, il sait parfaitement que deux de ses anciens collègues du service militaire ont le profil de l'emploi.
Markus Engelmann est Allemand et mécanicien, il est policier complémentaire et vient souvent donner un coup de main à son meilleur ami.

Stepahn Beuchat, trente ans, est Suisse et travaille dans la banque familiales plus par obligation qu'envie. Il est heureux de pouvoir quitter tout ça pour réaliser cette mission, mettre également de la distance dans sa vie privée. Il est mentaliste, comme Edwardo, si parfois c'est un avantage, il y a d'autres fois où cela vient tout compliquer.

À peine arrivé dans l'établissement à infiltrer, Stephan tombe sous le charme de Graziella, une belle rousse de vingt ans. L'enquête met un moment à démarrer, surtout qu'ils doivent recouper énormément d'informations, mais Edwardo en surveillance externe se faire repérer et tirer dessus.

Mais qui peut bien être derrière tous ces enlèvements ?

Qui a repéré Edwardo ?
ISBN : Non renseigné310 pagesJeunes adultes#POLICIER#HOMOSEXUALITÉ#SUSPENSE
Numériquedocx Disponible jusqu'au 31 déc. 2021
Portrait de Bernie Calling
Merci à ceux qui voudront bien donner une chance à mon roman
Soyez honnête, on peut toujours s'améliorer.
Si vous préférez un autre type de fichier vous pouvez aussi me contacter
Publié le 24 nov. 2019 à 23h08

3 chroniques