SimPlementLe service de presse autrement.
Couverture de Les vies inférieures par Gilbert Vincent-Caboud
▸ Sorti le
La vie de Jean Noiraud et de sa lignée, faite de pauvreté, de peur et de bonheur. ©Electre 2018
« Jean avait peur en permanence ; la peur des pauvres, disait sa mère, qui ajoutait : un pauvre qui n'a pas peur fait courte vie. »
Massif de la Chartreuse, en l'an de grâce 1280
« Il y a, dans toutes ces vies inférieures, un souffle de bonheur qui n'a besoin ni de pouvoir ni d'argent pour croître et embellir. C'est là qu'il faut creuser, Jean, dans ce souffle. »
Le Grand Lemps, juillet 2005
Probable que le roman de Gilbert Vincent-Caboud en fera grincer plus d'un.
Qu'y lit-on ? L'histoire de Jean Noiraud, né le jour de la mort de Staline, date emblématique s'il en est à la lumière de sa vie. Et l'histoire de sa lignée. Rien de bien original. Du moins, a priori.
ISBN : 979-1-092375-18-3416 pagesTout public#ROMAN#HISTOIRE#CHARTREUSE#ISERE
Physique Disponible jusqu'au 8 nov. 2018
Portrait de Brandon et Compagnie
Né en 1953, Gilbert Vincent-Caboud, futur pensionnaire du lycée Hector Berlioz de la Côte-Saint-André, entre en poésie dès la sixième. Il avait déjà confusément l'idée de sublimer les mondes oubliés.
Parallèlement à une carrière chez France Télécom, il publie recueils de poèmes, romans, dont des polars, et travaille avec des plasticiens, peaufinant ainsi son écriture imagée, aussi engagée sur le fond que sur la forme.
visiter ce lien ⊶
Ce SP a expiré
Remonté le 6 nov. 2018 à 18h28