SimPlementLe service de presse autrement.
Couverture de Shouna la genèse maudite T.1 par Amélie Diack
▸ Sorti le
Ce roman a été écrit dans la pure tradition Africaine. Celle de l’oralité. Celle de l’image du quotidien. Donc, il est écrit sous forme de récit. Développé comme un conte. L’imaginaire le dispute à la réalité, à la mythologie Africaine. Comme toute tradition de l’oralité, ce récit est rythmé par des chants. Les animaux font partie des personnages principaux. Ils portent des noms et parlent. En effet, dans la tradition Africaine, il fut un temps où les hommes et les animaux se côtoyaient et avaient passé des pactes, encore respectés de nos jours dans certaines cultures. Mamie Wata est une déesse commune à la plupart des pays de l’Afrique occidentale.
Shouna, comme beaucoup de héros africains, est né de manière atypique. Il n’est pas vraiment beau. Mais, qu’est-ce que la beauté ? Il a une mission à accomplir en ce bas monde. Ce qu’il ignore. Il règne sur les animaux et devra apprendre tout seul l’étendue de ses pouvoirs. Surtout, la solitude du pouvoir.
Cet homme-enfant devra faire face à sa genèse familiale pour faire un choix vital : Devra-t-il servir le mal ou le bien ? Quel est le rôle de chacun ? La réalité pourrait dépasser l’imagination.
ISBN : Non renseigné273 pagesTout public#FANTASYEPIQUE#FANTASTIQUE/FANTASY#ROMAN#FANTASY#FANTASTIQUE
Numériquepdf Disponible jusqu'au 31 déc. 2018
Portrait de Amélie Diack
Le but est d'abord de vous évader. Bonne lecture Merci aux chroniqueurs. Vous avez aussi le format Epub et Mobi
Remonté le 7 août 2018 à 18h03

2 chroniques